Préférence Système

OPAC Détail de notice

Chronique par Laurence

BD Adulte

En 2055, Yves enterre son père. Il est soutenu par sa femme enceinte par procuration. C’est Mikki leur robot domestique qui porte le bébé.

Le lendemain, Yves retourne travailler. Il est chargé, par une société d’avocats, de choisir les dossiers à effacer. En effet, la mémoire mondiale est arrivée à saturation. Pour permettre aux gens d’accumuler de nouvelles données numériques, il faut faire de la place en supprimant ce qui n’est plus nécessaire, autrement dit ce qui n’est plus consulté !

Ce jour-là, Yves soumet la suppression d’un film oublié : 2001 l’odyssée de l’espace et tous ses fichiers rattachés. Yves plaide en faveur de sa conservation, c’est son rôle.

Les juges, eux, fixent une date de destruction. C’est terminé. Yves s'exécute mais cependant il fait une copie sur une clé autonome car pour lui la conservation de l’art est primordiale.

Mais c’est un délit grave. Les robots inspecteurs Dupont, enquêtent afin de trouver le clandestin qui fait des sauvegardes de fichiers condamnés.

Yves cache les datas sauvées dans Mikki qu’il a modifié à cet effet afin que cela soit indécelable...

C’est une bande dessinée pour ado/adulte que nous propose Ugo Bienvenu. Un véritable thriller d’anticipation !

Même si le graphisme est plutôt figé et les couleurs trop aigres, ces éléments servent parfaitement l’histoire qui est intéressante et pose de questionnements pertinents. Comme la transmission, l’importance de l’art, la censure. Des sujets notables et tellement actuels !

Que lèguerons-nous à la postérité ? Quelle est la vraie valeur des données ?

Quels sont les critères qui doivent déterminer la conservation ou la suppression des données ? Leur valeur artistique? Leur audience ? C’est à toutes ces questions que l’auteur nous propose une réponse qui pousse à la réflexion sur l’avenir et sa conception.

Il y a de l’action et des émotions très fortes. Les dialogues sont succincts mais très explicites.

Cette BD s’adresse à tous types de lecteurs de science-fiction, que l’on soit habitué du genre ou plutôt novice. Elle reste très accessible et facilement assimilable. Mais la transmission reste en son centre, qui après la sauvegarde informatique en vient à la transmission orale.

Apprendre pour ne pas oublier, transmettre pour ne pas effacer.