LA SORCIERE - Portail de la médiathèque de Lambesc

La sorcière

OPAC Détail de notice

Chronique par Laurence

Roman Policier

Stella disparaît de la demeure de ses parents. Elle a 4 ans et elle est retrouvée assassinée dans la forêt qui jouxte la ferme familiale.

Marie et Helen ont 13 ans et elles étaient les baby-sitters de la petite fille. Elles avouent le meurtre avant de se rétracter. Mais plus personne ne les écoute, les coupables sont trouvées, l’affaire est classée et elles sont condamnées.

30 ans plus tard, une autre fillette du même âge disparaît. Elle a été assassinée. Cela ne fait aucun doute. On la retrouvera d’ailleurs au même endroit.

Helen habite toujours ce petit village, elle vit esseulée, à la fois par les crimes passés et par un mariage avec un militaire arrogant et autoritaire. Son fils Sam est un adolescent sombre, méprisé par son père.

Marie, elle, est devenue star de cinéma et elle revient à Fjällbacka pour un tournage, quelques jours avant le meurtre de Néa, la seconde fillette. Sa fille Jessie à 17 ans grandit ignorée de sa mère qui la considère comme une erreur.

Les similitudes entre les deux affaires sont trop importantes pour que Patrick Hedström et son équipe ne mène pas l’enquête.

De son côté, Erica avait décidé de consacrer son prochain roman à l’affaire Stella et elle découvre d’ailleurs que l’inspecteur en charge de l’enquête s’était mis à douter de la culpabilité des deux adolescentes avant de se suicider.

Pourquoi ? 

Pour son onzième roman, Camilla Lackberg nous offre un très bon thriller dans un écrin où se mêlent des sujets variés, comme le harcèlement d’adolescents, les ravages des réseaux sociaux et ceux du mépris, le problème des migrants, le racisme, la chasse aux sorcières et les meurtres d’enfants ! Mais il y a aussi l’entraide, la solidarité et l’amour.

On suit en parallèle, l’histoire d’Erin, veuve au XVIIe siècle. L’auteure nous dépeint la vie d’une femme devenue servante aux services de sa soeur plus fortunée afin de survivre, elle et sa petite fille.

Et tout cela, il faut le dénouer, le désimbriquer pour comprendre les rouages qui trottent dans la tête de cette auteure et qui vont, au fur et à mesure, se dévoiler pour arriver à un final explosif et inattendu.

Il y a beaucoup de personnages différents dans ce roman adulte. Il faut donc ne pas perdre le fil. Mais c’est bien écrit et on sent que les sujets abordés sont maîtrisés et travaillés avec sérieux. Ce sont des thèmes forts mais évoqués avec bienveillance qui amène un enrichissement certain.

Il y a malgré tout quelques points négatifs : des ficelles du polar un peu trop vues et utilisées et on a envie de secouer les enquêteurs afin de leur montrer qu’il y a des choses juste là ! L’impatience nous gagne tout de même au long des 700 pages qui se laissent lire avec plaisir.

Car c’est un chassé-croisé qui traverse le temps en trois époques différentes, et tout se révèle à la toute dernière page de ce roman.

Sélection des usagers