La vie qui m'attendait

OPAC Détail de notice

Chronique par Laurence

Roman Adulte

Romane a 39 ans. Elle est médecin mais elle est seule et n’a jamais quitté Paris car en fait tout l’angoisse : voyager, aimer, vivre.

Sa vie va basculer lorsqu’une vieille dame, amie de son père lui demande pourquoi elle était à l’hôpital Nord de Marseille au service de pneumologie. Et quelle idée saugrenue de se teindre les cheveux en roux !

Romane, est véritablement troublée, en effet le roux est sa véritable couleur qu’elle cache sous un châtain classique, plus discret.

Le mystère qu’elle pressent alors serait-il la clé du vide qu’elle ressent dans son existence ?

À sa plus grande surprise, Romane va se lancer dans un voyage vers la vérité et vers la vie.

Le ton léger dès les premières pages fait du bien et l’histoire est belle.

On sait que l’on va passer un bon moment. Et pourtant ce roman touche tant il est bouleversant.

L’histoire est bien menée et émouvante. C’est cohérent et efficace. On assiste à l’éclosion de cette héroïne, qui malgré ses craintes va faire des choses dont elle ne se serait pas crue capable, elle va s’éveiller et se révéler.

Ne vous y fiez pas, sous les airs légers de sa couverture colorée et de son style d’écriture très contemporain, ce second roman de Julien Sandrel est un délice d’émotions !