La disparition de Josef Mengele - Olivier Guez

OPAC Détail de noticeOPAC Détail de notice

Chronique par Olivier

Roman Adulte

1949 : Josef Mengele débarque à Buenos Aires. Caché sous divers pseudonymes, l'ancien médecin tortionnaire à Auschwitz croit pouvoir s'inventer une nouvelle vie. L'Argentine de Perón est bienveillante, le monde entier veut oublier les crimes nazis. Mais la traque reprend et il doit s'enfuir au Paraguay puis au Brésil. Son errance ne connaîtra plus de répit, jusqu'à sa mort mystérieuse sur une plage en 1979. Comment le médecin SS a-t-il pu passer entre les mailles du filet trente années durant ?

Le récit est une plongée inquiétante dans l’Argentine d'après-guerre, à travers les yeux d’un monstre de la Seconde Guerre mondiale. Les personnages qu’il y côtoie, souvent aussi monstrueux que lui, nous dévoilent un monde trop souvent ignoré : celui des anciens tortionnaires en fuite, des bourreaux qui finissent leur vie au soleil.

Essayer de rentrer dans la psyché d’un personnage aussi sombre que Mengele, c’est l’exercice difficile et réussi de Olivier Guez. Un récit d’aventures sans héros, auquel malgré tout on s’accroche très vite. Non pas dans l’espoir d’une fin heureuse, mais pour comprendre comment une telle cavale ait pu durer si longtemps.

L’auteur décrit précisement, mais sans jamais ralentir le tempo, les réseaux si bien organisés pour protéger les anciens nazi, les jeux d’alliances incroyables de la Guerre Froide et sur lesquels ils ont su compter.

Un livre qu’on a du mal à reposer avant de l’avoir terminé.