ASSASSINS ! - Portail de la médiathèque de Lambesc

Assassins-de-Delfino-Jean-paul-Livre-etat-bon

OPAC Détail de notice

Chronique par Marie-Pauline

Roman Adulte

Le 29 septembre 1902 Émile Zola meurt, dans son sommeil, asphyxié par du monoxyde carbone. Un conduit de cheminée mal ramoné au dire de la police. Un conduit de cheminée bouché volontairement, diront certains.

Car Zola n’avait pas que des amis, bien au contraire. Il a défendu Dreyfus, ce militaire, accusé à tort d’espionnage et juif de surcroît. Il publiera « J’accuse » dans l’Aurore le 13 janvier 1898 et se fera de nombreux ennemis et pas des moindres.

Dans une France antisémite où journalistes, écrivains et politiciens se rassemblent en place publique pour répandre la haine contre les juifs, Zola se meurt, et alors qu’il agonise, il repense à sa vie.

Son enfance et ses études à Aix-en-Provence en compagnie de Cézanne. Son père à la tête d’un grand projet qui devait lui valoir la fortune, mais qui le mènera à sa perte. Sa mère qui continuera à se battre, mais qui finira elle aussi pauvre et esseulée. Jeanne, sa maîtresse avec qui il aura 2 enfants. Alexandrine, sa femme, qui comme lui en ce moment, se sens incommodée mais qui crois à une intoxication.

Zola grand défenseur de Dreyfus envers et contre tous, va finir sa vie de bien triste façon. Il sait ! Il a compris que quelqu’un veut sa mort. Mais qui ? Il est loin d’imaginer que certaines personnes, membres de l’extrême-droite, comme Édouard Drumont, Maurice Barrès ou même Léon Daudet sont à l’origine de son agonie.

À sa façon, avec ses mots, ses argumentations, Jean-Paul Delfino, décrit et défend, dans ce fabuleux roman, la thèse du complot. L’histoire dans l’Histoire.

Il ne s’agit nullement de réécrire cette Histoire, mais juste de lui apporter une autre fin. Et si la mort de Zola n’était pas accidentelle ?

Nous sommes fin XIXème, début XXème siècle et la France n’est pas belle à voir. On découvre là une France xénophobe, antisémite, raciste au possible. Une France qui malheureusement, fait écho. Et, dans cette France où tout n’est que noirceur, Zola dérange. Zola est un Italien, un gorgonzola, comme ils disent. Zola est l’homme à abattre !

Emile Zola et Jean-Paul Delfino vont joindre leurs plumes pour enquêter ensemble sur cette mort mystérieuse.

Et par delà cette enquête, Jean-Paul Delfino va nous transporter à travers l’histoire du grand écrivain, de son œuvre, de sa biographie et avec « Assassins ! », il rend hommage au grand homme.

Sélection des usagers